À genoux

« Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit. »

La foule était nombreuse dans l’église. Habitués, gens de passage, personnes venus faire bénir leurs rameaux sans savoir vraiment trop pourquoi. Les uns s’étaient précipités dès le début de la procession pour avoir une bonne place, assise de préférence. D’autres avaient maugréé, protestant contre les bousculades et l’allure désordonnée de la procession. D’autres encore, arrivés en retard, avaient trempé le buis dans le bénitier pour le bénir eux-mêmes.

Le diacre lisait l’évangile. Le prêtre, d’une voix forte, prononça les dernières paroles du Christ en croix.

« Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit. »


jesusencroix

Le prêtre fit le tour de l’autel et alla s’agenouiller devant la croix. La foule l’imita. Le bruit des personnes en train de s’agenouiller fut comme une onde qui ne devait pas s’arrêter. L’assistance était l’une des plus nombreuses que l’église ait connu. Pourtant, tous communièrent dans le recueillement amené par la solennité de l’instant. Fidèles ou de passage, ils ne firent qu’un et le temps, pendant ces quelques minutes d’adoration de la croix sur laquelle reposait le Christ mort pour nous, s’arrêta.

Nul ne sait si l’assemblée de passage reviendra. Mais, aujourd’hui, elle est repartie en ayant vécu de ces instants de grâce qui travaillent au fond du cœur de ceux qui les ont vécu.

Bookmarquez le permalien.

2 Comments

  1. Un tableau bien différent de celui vécu ici. Prêtre en retard, lectures si peu articulées qu’il était difficile par moment de comprendre le texte, paroissiens qui profitent du moment de la communion pour quitter l’église, paroissiens qui discutent au fond de la nef pendant les annonces.

  2. merci de ce témoignage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>