Vivre un carême écologique

Cela n’a, je pense, échappé à aucun catholique, demain est le mercredi des Cendres, le début du Carême. Voici donc un tour d’horizon de propositions de carême écologique, ancrées dans l’attention particulière portée par l’Église au soin de la Création.

Aux précurseurs les honneurs. De nombreuses ressources sont proposées année après année aux États-Unis et, cette année encore, Lent 4.5 est la proposition la plus fouillée. Initiée par des passionistes américains (The Passionists of Holy Cross Province), elle s’adresse principalement à des catholiques mais il en existe une déclinaison protestante. Parcours en ligne sur inscription (individuelle et gratuite), livrets pour paroisses et communautés, les supports sont multiples. L’archidiocèse de Washington met à disposition des fidèles son calendrier de Carême annuel, alternant gestes concrets et réflexions plus profondes le dimanche. Une belle porte d’entrée dans le volet écologique de la doctrine sociale de l’Église. Le projet Washington Interfaith Power and Light (WAIPL), géré par l’association œcuménique Earth Ministry, propose quant à lui un jeûne de carbone pour le carême. Si vous ne savez pas trop comment faire, c’est très simple, il suffit de suivre le calendrier de Carême édité spécialement pour l’occasion.

Dans le même style, le réseau environnemental de la Communion anglicane a créé un site Internet entièrement dédié à un jeûne de carbone pour ce carême 2014, Carbon Fast 2014 for Lent. Les ressources ne s’adressent pas uniquement aux anglicans et sont tout aussi adaptables (et adoptables) que les précédentes par les catholiques qui le souhaitent. Et pour ceux qui souhaitent que leur attention à l’environnement dépasse le jour de Pâques, on peut les suivre sur Facebook et sur Twitter.

Le Royaume-Uni n’est pas en reste. Le diocèse anglican de Bristol, impliqué dans Carbon Fast, partage aussi les bonnes idées des copains, comme celles de l’évêque anglican de Crediton, Nick McKinnel, appelle les fidèles à se nourrir uniquement de produits locaux pendant le Carême pour réduire leur empreinte carbone et soutenir les producteurs locaux.

En France, les Chrétiens unis pour la terre ont créé un site dédié à leur action Carême pour la terre qui propose un carême sans viande ni poisson. Le site, très complet, comporte de nombreuses ressources. La fraternité des chrétiens indignés rend hommage à Jean Bastaire et nous invite découvrir ce que dit la tradition chrétienne sur la création dans le cadre du Carême avec la création. Le Conseil œcuménique des églises nous appelle à vivre Sept semaines pour l’eau, une initiative du Réseau œcuménique de l’eau, un réseau mondial d’Églises et d’organisations chrétiennes visant à promouvoir l’accès pour tous à l’eau. La Fédération mondiale luthérienne appelle elle à un jeûne pour la justice climatique.Le site de la Fédération protestante de France récapitule toutes les bonnes idées pour vivre un carême écologique.

Enfin, bien que ce ne soit pas une initiative à proprement parler écologique, l’action suisse de Carême œcuménique Pain pour le prochain est consacrée cette année au thème « http://www.voir-et-agir.ch/Media/01_texte/fr/multiplicateurs/liturgie/Liturgie_2014.pdf ».

Bon Carême 2014 à vous tous !

Bookmarquez le permalien.

3 Comments

  1. Rétrolien:Carême: un désert empli de Vie | Le blog de Phylloscopus inornatus

  2. Rétrolien:Carêment bien | Eglises & écologies (E&E)

  3. Rétrolien:Un temps favorable… | Le blog de frère Benoît

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>