Jour de colère

De toutes les conséquences du vote de la loi autorisant la recherche utilisant des embryons, il en est une qui ne s’est pas fait attendre, la dénonciation de l’incohérence du groupe parlementaire se voulant écologiste et siégeant sous le nom d’Europe-Écologie-Les Verts, couramment désignés sous le nom d’EELV, et qui ne sont pas les plus forts. Il n’y a pas grand chose à redire sur cette dénonciation pour qui croit que l’embryon humain doit être protégé. Les choses se gâtent quand cela s’accompagne d’une vitupération contre « les écolos », abusivement assimilés à EELV.

Non, tous les écologistes ne se reconnaissent pas dans ce parti. Il n’est que de lire Thierry Jaccaud (rédacteur en chef de la revue L’Écologiste) ou le journaliste Fabrice Nicolino pour le savoir. Les écologues sur le terrain, ceux qui observent, rapportent, constatent l’érosion de la biodiversité et la dégradation des milieux naturels, faits et statistiques à l’appui, n’ont pas davantage de sympathie pour ce parti. Phylloscopus, naturaliste catholique, l’a très bien expliqué dans son dernier billet. Pourtant, tout ceci est ignoré du grand public, chrétien ou non. Pour la majorité de notre société, l’écologie en France, ce sont les Verts (pas Saint-Étienne, les autres).

Aujourd’hui, je suis en colère. À cause du vote d’hier, il va devenir de plus en difficile de convaincre l’opinion, et surtout la sphère catholique, de la nécessité de protéger la biodiversité, d’accorder de l’importance aux bébés rats, aux oiseaux en déclin ou aux poissons malades alors que l’embryon humain vient d’être sacrifié à l’intérêt des lobbys pharmaceutiques. Le choix de vote d’EELV va faire passer sous silence le fait que Greenpeace Allemagne fait partie des organisations à l’origine de la pétition « Un de nous », initiative européenne demandant la protection de l’embryon, qu’elle a obtenu un arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclarant que « tout ovule humain doit, dès le stade de sa fécondation, être considéré comme un ‘embryon humain’ dès lors que cette fécondation est de nature à déclencher le processus de développement d’un être humain » (excusez du peu) et interdisant tout brevet obtenu suite à l’utilisation d’embryons humains, ou que les Verts allemands (« Die Grünen ») sont opposés à la recherche utilisant des embryons humains. L’Allemagne est là pour nous montrer que les écolos ne sont pas automatiquement favorables à des lois telles que celles qui viennent d’être votées en France.

Jour de colère. Je suis opposée à la recherche utilisant des embryons humains, contre le projet Notre-Dame-des-Landes, contre l’exploration souterraine et l’exploitation du gaz de schiste, contre le saccage de la nature au profit des intérêts économiques, favorable à une société enfin débarrassée du consumérisme qui corrompt la nature humaine. Pour la protection de l’embryon animal et de l’embryon humain. Toutes ces convictions procèdent d’une conviction cohérente et unie sur la nature. Cependant, je redoute que d’aucuns nous demandent, à tous ceux qui partagent ces convictions et à moi, d’assumer le vote d’Europe-Écologie.

Jour de colère devant la crainte d’un retour en arrière sur le plan de la prise de conscience de l’urgence écologique chez les chrétiens.

Jour, aussi, pour garder malgré tout l’espérance chrétienne au cœur, l’espérance que Dieu est à nos côtés même quand nous nous sentons plus découragés que jamais. Jour pour ne pas baisser les bras et demander au Seigneur la force de continuer à témoigner de notre engagement d’écologistes chrétiens.

Bookmarquez le permalien.

3 Comments

  1. La terre s’usera comme un vêtement.
    Si 14 17 – Mt 24 35 – Ap 20 11 – Ap 21 01

  2. Besoin urgent de l’écologie humaine, qui reprend l’écologie mais en cohérence avec tout ce qui nous concerne, nous et notre environnement.

  3. Rétrolien:Les Verts ne sont plus dans le fruit | Eglises & écologies (E&E)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>